Claude Obsomer, « Le récit du Naufragé. Texte, traduction et interprétation »

 lc teg02

Claude Obsomer, « Le récit du Naufragé. Texte, traduction et interprétation », Safran, Bruxelles, 2021

 

 

Un narrateur anonyme entreprend de raconter ses aventures en mer Rouge, lorsqu'il fut rejeté après un naufrage sur une île mystérieuse, repère d'un Serpent gigantesque.

 

Le papyrus n° 1115 du musée de l'Ermitage à Saint-Pétersbourg est la source unique attestant le récit du Naufragé. Ce texte littéraire du Moyen Empire compte parmi les plus étudiés dans les cours universitaires et associatifs, depuis la première édition publiée en 1906 par Wladimir Golénischeff (1856-1947). L'abondante bibliographie peut donner l'impression que tout a été dit à propos de ce texte réputé bien connu, mais des études récentes permettent de mieux saisir de nos jours le sens de l'œuvre, les clés les plus importantes se situant dans le sens à conférer au terme khénou (col. 3) et dans l'interprétation de Inek pou « C'est moi » (col. 89).

Éditeur : Éditions Safran

Collection, volume  : Collection Textes égyptiens (TEG), 2 (septembre 2021)