[ARL, Q1] Cycle de conférences (10h30)

Collectif Bandeau Conferences

Séances – Les samedis de 11h à 12h30 à partir du samedi 02 octobre 2021

Q1, 2021 – 02, 09, 16/10 – 13, 27/11 – 04, 18/12


02/10/2021 – Daniel MALNATI – La fabrication de poteries et de la bière dans le mastaba de Ti à Saqqarah

Le pain et la bière constituaient l’aliment de base des anciens Égyptiens et l'offrande invocatoire si souvent lue sur les stèles d'Abydos nous le confirme : ce sont les premiers aliments cités, avant la viande, les onguents et toutes les choses « bonnes et pures ». Dans le mastaba de Ty, à Saqqarah, qui date de la Ve dynastie, une paroi entière explique la fabrication des jarres ainsi que celles du pain et de la bière « à la manière égyptienne ». Regards sur ce mode d’alimentation à travers l’histoire de l’Égypte ancienne.


09/10/2021 – Camille PIERRE – Les mariages diplomatiques au Nouvel Empire

La période du Nouvel Empire voit se développer une pratique nouvelle en matière de relations politiques entre l’Égypte et les puissances du Proche-Orient : le mariage diplomatique. Lors de cette conférence, nous verrons quand et comment les pharaons l’ont mis en place et quels avantages ils en tiraient. Des négociations aux noces, nous étudierons également comment étaient préparés ces événements majeurs de la scène politique internationale.


16/10/2021 – Marine LIBERT – Jean Capart et Toutankhamon, une histoire belge

Novembre 1922, au cœur de la vallée thébaine, Howard Carter et Lord Carnarvon mettent au jour l'un des plus grands trésors égyptiens jamais découvert : « le mobilier funéraire de la tombe du pharaon Toutankhamon ». L'ouverture officielle a lieu le 29 novembre, journalistes et mondains sont invités, tout comme la reine des Belges, Elisabeth, accompagnée de l'égyptologue Jean Capart, conservateur des collections égyptiennes du Musée du Cinquantenaire. Ce voyage inattendu va écrire les premières lignes de l'histoire qui unira la Belgique au défunt pharaon égyptien, et qui nous permet, encore aujourd'hui, d'admirer certaines pièces ignorées de son trésor à Bruxelles.


13/11/2021 – Laura PARYS – Les concepts opposés de Maât et isfet ?

Les concepts opposés de maât et d’isfet sont inhérents à la pensée égyptienne et ils sont intégrés dans toutes les sphères de la réalité, à savoir cosmique, étatique, sociale et individuelle Alors que la maât signifie « l’ordre », « la vérité », « la justice », « l’équité », « la droiture », l’isfet traduit aussi bien les notions du désordre, du chaos que celles du mal, de l’injustice, de l’iniquité ou encore du mensonge et de la faute. Afin de cerner leurs différentes caractéristiques, nous analyserons leurs conceptions et leurs représentations dans les sources textuelles. Nous soulignerons particulièrement l’évolution de la maât et de l’isfet depuis l’Ancien Empire jusqu’à la Basse Époque.


27/11/2021 – Marianne MICHEL – De Bruxelles au Caire, un spectacle et une histoire belge

Le peintre belge Émile Wauters (1846-1933) reste deux mois en Égypte où il peint quelque 70 études et accumule des documents sur ce pays. De retour en Belgique, avec l'aide de quelques amis et élèves, il réalise en 1880 et 1881 en moins d’un an un immense panorama d'une longueur de 114 mètres intitulé Le Caire et les rives du Nil. Un panorama est une peinture à 360 degrés de grande dimension, dont la production s'étend essentiellement entre la toute fin du XVIIIe et le début du XXe siècle, développée sur le mur intérieur d'une rotonde et donnant l'illusion de la réalité par des effets de perspective et de trompe-l’œil. Nous nous intéresserons également au bâtiment qui a abrité le panorama du Caire de Wauters : l’ancien pavillon oriental de l’Exposition universelle de 1897 du Parc du Cinquantenaire, devenu ensuite la grande mosquée de Bruxelles.


04/12/2021 – Daniel MALNATI – Le temple d’Ellessyia, de Nubie à Turin

Avec l’érection du grand barrage d’Assouan, les temples qui avaient été érigés le long des berges du Nil étaient menacés de disparition. Les monuments les plus importants ont pu être déplacés et réédifiés et certains temples plus récents ont été offerts aux pays qui avaient participé au sauvetage de ce patrimoine de l’humanité ; à charge pour ces nations de démonter, transporter et réédifier ces monuments. Exception dans cette liste, le temple d’Ellessiya date de Touthmosis III et constitue le seul monument pharaonique à avoir quitté le pays. On peut admirer ce petit spéos au musée de Turin.


18/12/2021 – Claude OBSOMER – Le conte du Naufragé

Identifié en 1881 sur un papyrus de Saint-Pétersbourg, ce texte littéraire du Moyen Empire compte parmi les plus étudiés dans les cours universitaires et associatifs. Un narrateur anonyme entreprend de raconter ses aventures en mer Rouge, lorsqu'il fut rejeté après un naufrage sur une île mystérieuse, repère d'un Serpent gigantesque. À l'occasion de la publication de son dernier livre, Claude Obsomer présentera les différents éléments qui permettent aujourd'hui de mieux comprendre le récit.


Antenne d'Arlon - Institut Notre-Dame (INDA) - rue Netzer, 21 - B - 6700 Arlon

Inscription – Non-membres, 65 € ; Membres, 55 € ; Étudiants et réductions, 25 €