[ARL, C5] Cycle de conférences (10h)

Collectif EGYP Puzzle 940 bandeau

Cours collectif


Séances : le samedi de 11h à 12h30
Q1, 2019 : Conférence inaugurale du 21 septembre
Q2, 2020 : 11 janvier ; 25 janvier ; 08 février ; 07 et 21 mars ; 27 avril ; 09 mai


21/09/2019 D. Malnati

D'Akhenaton à Toutânkhamon, une succession compliquée et un trésor usurpé

 

La mort de Toutânkhamon, fils d’Akhenaton et de Néfertiti, termine la lignée des Touthmosides. La fin de cette 18e dynastie qui verra encore Aÿ et Horemheb occuper le trône, est marquée par une endogamie généralisée avec une famille d’Akhmîm, celle-là même qui compte le successeur immédiat du jeune pharaon, Aÿ, parmi ses personnages les plus influents. Mais le pouvoir n’a pas immédiatement échu à Toutânkhamon à la mort d’Akhenaton.

La conférence répond aux questions que tous se posent: qui sont les parents de Toutânkhamon, pourquoi se trouvent des objets – et non des moindres – qui ont été détournés de leur destination première pour se retrouver dans le somptueux mobilier funéraire découvert par Carter et Lord Carnarvon en novembre 1922 ...

11/01/2020 D. Malnati
Les tombes de Qurnet Murraï
 

Depuis quelques années, l’Egypte tente de relancer le tourisme en ouvrant au public des sites autrefois inaccessibles.

C’est ainsi que la colline de Qurnet Murraï, qui jouxte le village et les tombes de Deir-el-Medineh sur leur versant oriental, permet la visite de trois tombes parmi lesquelles se trouve celle d’un personnage très important du règne de Toutânkhamon, le Vice-roi de Nubie Amenhotep-Houy, avec ses riches représentations des tributs nubiens offerts au pharaon bien représenté dans la chapelle.

Les deux autres tombes, plus petites et datant de la 19ème dynastie, proposent également des scènes uniques et originales qui enrichissent notre connaissance de l’Egypte du Nouvel Empire.

25/01/2020 C. Pierre
La Nubie à la XVIIIe dynastie
 

Au début du Nouvel Empire, les pharaons d'Egypte, de nouveau à la tête d'un pays unifié, doivent reprendre en main les rênes d'un empire morcelé et reconquérir les territoires perdus. Source de matières premières et corridor commercial vers l'Afrique, la Nubie devient donc, dès le début de la XVIIIe dynastie, un enjeu politique majeur pour les Egyptiens.

Entre reconquête, conquête et administration, les rois d'Egypte, d'Amosis à Touthmosis IV, ont réussi à imposer sur leurs voisins méridionaux une politique militaire et administrative efficace.

Dans le cadre de cette conférence, nous verrons comment ces pharaons de la 18e dynastie ont su allier expéditions militaires et mise en place d'une administration stable pour parvenir à maîtriser durablement un territoire étranger aussi vaste que l'Egypte.

08/02/2020 C. Simon
Le chat dans l'Égypte antique
 

Que ça soit sous la forme de statuettes ou de momies, les chats sont omniprésents dans les collections égyptiennes. Le chat était l’un des nombreux animaux vénérés dans l’Égypte Antique. Comme d’autres animaux, il est associé à plusieurs divinités comme Bastet ou comme Ré. Comme protecteur, il tue le serpent Apophis toutes les nuits pour protéger le soleil dans sa course nocturne.

Cette conférence sera l’occasion de découvrir les différents aspects de cet animal dans la culture égyptienne antique.

07/03/2020 L. Pleuger
Le Livre de la Terre
 

Le Livre de la Terre, également connu sous le nom de Livre de la création du disque solaire ou Livre d’Aker, est un livre funéraire qui figure principalement dans les tombes ramessides de la Vallée des Rois, notamment dans la tombe de Ramsès VI qui présente l’exemplaire le plus complet. Il est reconnaissable grâce à la présence du double sphinx Aker et aux disques solaires rouges omniprésents dans les compositions.

Cet ensemble de textes et de scènes aborde les thèmes du voyage du soleil dans le monde souterrain ainsi que la création du disque solaire, tout en ne présentant pas de division se référant aux douze heures de la nuit.

Dans la salle du sarcophage, le Livre de la Terre est presque toujours associé au ciel représenté sur le plafond. Bien que la structure, le sens de lecture et la compréhension globale des textes sont encore sujet à controverse, nous essayerons d’en dégager les grandes lignes.

21/03/2020

N. Gauthier

Les tombes d'époque amarnienne
 

À Tell el-Amarna, capitale de l’Egypte sous le règne d’Akhenaton, il ne subsiste que les fondations de la ville et des temples. Les tombes, aménagées dans la falaise qui borde la cité au Nord et au Sud, offrent un décor unique différent des compositions funéraires des tombes privées du début de la 18e dynastie. Les représentations destinées à assurer la vie éternelle de son propriétaire y sont remplacées par de grands tableaux où le défunt évoque sa fonction dans la nouvelle capitale.

L’étude de ces scènes constitue une porte d’entrée indispensable à la compréhension et à la restitution architecturale de la ville antique, aujourd’hui disparue. A quoi ressemblait le petit et le grand temple d’Aton ? Où se trouvait le balcon d’apparition d’Akhenaton et de Néfertiti ? Dans quel quartier se trouvait l’atelier du sculpteur Touthmès où le buste de la reine a été découvert ?

25/04/2020 M. Libert
Une vision de l'Égypte au XIXe siècle. Faune et flore dans les récits de J.-J. Rifaud
 

Durant treize années, Jean-Jacques Rifaud, marseillais, sculpteur d’origine et véritable aventurier, va parcourir l’Egypte. De Karnak au Delta, Rifaud sera l’un des premiers à extraire du sol égyptien les magnifiques pièces qu’il renferme. Partout où son intérêt le mène, il multiplie les observations et fait revivre, sous son crayon parfois malhabile, monuments égyptiens, populations, faune et flore.

Les planches zoologiques et botaniques de sa « Description de l’Egypte », tout récemment publiée, et son récit de voyage conservent la mémoire de l’environnement animal et végétal de l’Egypte au XIXe siècle. Mammifères, poissons et reptiles, arbres et arbustes s’y côtoient, d’une grande richesse de forme et de couleurs ! Une nature presque inchangée depuis l’antiquité qui évoque, bien des siècles plus tard, les magnifiques décors dépeints dans les monuments égyptiens.

09/05/2020 C. Obsomer
Les voyages à Pount au Moyen Empire
 

Les découvertes archéologiques et textuelles effectuées près de la mer Rouge à partir de 1976, d'abord au Ouadi Gaouasis puis à Ayn Soukhna et au Ouadi el-Jarf, ont permis de comprendre que trois « ports intermit­tents » avaient été en activité bien avant l'expédition d'Hatchepsout à Pount, associés à des galeries creusées au pied des collines voisines qui permettaient de con­server, d'une expédition à l'autre, les pièces détachées de bateaux.

L'exposé présentera succinctement les sites découverts et s'attachera à présenter et commenter les textes qui permettent de dénombrer sept expéditions vers Pount datées du Moyen Empire.


Antenne d'Arlon - Institut Notre-Dame (INDA) - rue Netzer, 21 - B - 6700 Arlon

Inscription : Non-membres, 65 € ; Membres, 55 € ; Étudiants, réductions, 25 €